Berliner Schule

un documentaire de Lluna Abeil, 90’, 2011

Nanafilms, Association de jeunes cinéastes, Paris

 

En découvrant les films de ladite "Berliner Schule" à Berlin je me suis dis:

Mince alors et si… un nouveau mouvement cinématographique est en train de révolutionner le cinéma allemand que je croyais inexistant depuis Fassbinder, Wenders et Schlondorff et je ne suis pas au courant… puis je me suis demandée :

pourquoi ces réalisateurs allemands sont estampillés « nouvelle vague allemande » ou « Berliner Schule » (école berlinoise) par les journalistes?

Quelle est cette forme artistique dont les journalistes essaient de s’emparer et dont les cinéastes refusent  l’appartenance ? Est-ce vraiment un mouvement cinématographique ?

Mais, si c’est un mouvement cinématographique alors les réalisateurs qui en font partie doivent avoir un objectif commun : Quel est l’objectif commun de la « Berliner Schule » ?


J'ai organisé mon récit sous forme d’une enquête:


Synopsis :

- Comment évaluer dès maintenant la dimension et la valeur historique d’un mouvement artistique contemporain ?

Lulu, apprentie-historienne du cinéma, pense avoir trouvé une méthode pour résoudre ce problème.

C'est en tout cas ce qu'elle affirmera à Tété, qui est à la fois son confident, son caméraman, et son souffre-douleur.

A Berlin, le 9 octobre 2009, Lulu teste sa méthode sous le contrôle de Tété. En une journée d'enquête, elle interview successivement THOMAS ARSLAN, CHRISTIAN PETZOLD et ANGELA SCHANELEC, les trois réalisateurs emblématiques d'un supposé mouvement cinématographique né à Berlin au milieu des années 90 et baptisé "BERLINER SCHULE" par des journalistes.

- Lulu va-t-elle réussir à prouver l'existence réelle et historique de cette "BERLINER SCHULE" ?

- Mais attention ! Quel est ce mystérieux cycliste qui poursuit le taxi de Lulu et Tété ?


Le film a reçu le soutien du CIVD, Université de Paris 8 

(Extrait)

Fiche technique


Scénario et réalisation: Lluna Abeil

Mixage: Nicolas Joly

Production : Nana Films